à l'envi

à l'envi

La ronde de mars 2017

 ronde.jpg

 

 

 

 

 

La ronde, un sujet commun, sur lequel chacun s'exprime et publie chez un(e) autre qui publie chez le suivant jusqu'à boucler la ronde.

 

Le thème de notre notre ronde, ce mois-ci, est  cuisine(s), précédé de l'incipit:" Ils vont où les oiseaux...".

 

 

J'ai le plaisir de recevoir Hélène et la chance d'écrire sur le blog d'Elise que je remercie pour son chaleureux accueil.

 

 

Ainsi va la ronde aujourd'hui,

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
Voici donc la participation colorée d'Hélène:

   

gris




     Geneviève Asse
   la porte de l'infini, 1986

Ils vont où les oiseaux ?

 

ils rêvent les oiseaux de fer
 gris au bord du fleuve
ils rêvent
de suivre le vol 
des cygnes blancs
sur l'estuaire
ils rêvent
de prendre envol 
vers les nuages
comme font les corbeaux noirs
 
 

Gris
ardoise au tranchant de lumière
en ligne sur le ciel
là-haut

Gris
couche sur couche
les coquilles et oiseaux de fer sur le fleuve
cuirasses, rivets, boulons
indéfectibles

Gris
de bleu en quintessence
comme une porte
au format de l’abstraction du monde
taillée au sabre noir
sur un tableau

et
sous le vent
le fleuve caméléon

et
sur les toits les mitres de sanguine
comme un défi à tous les gris

cependant la mémoire 
en promontoire sur la ville amarrée
n'a incisé sur le
gris-plomb 
qu’un blanc pur arborescent
prenant racine
sur un poème


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nantes, lunar tree, Mrzyk & Moriceau


Nantes, novembre 2016
[cuisiner la couleur et affaiter les mots]
 
 
avec pour racine 
grand arbre blanc, Bernard Noël  http://terreaciel.free.fr/poetes/poetesbnoel.htm


15/03/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres